Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/20.500.12188/16769
Title: The Legal Regulation of the Non marital Cohabitation in the Macedonian Family Law
Authors: Dejan Mickovikj, Angel Ristov
Keywords: non marital union, cohabitants, cohabitation, marrirage
Issue Date: 2012
Publisher: International Survey of Family Law
Journal: International Survey of Family Law
Abstract: Les changements rapides qui se produisent dans la famille et dans les relations familiales ont contribué à l'augmentation de nombre des communautés extra-conjugales dans presque toutes les sociétés modernes. Bien que légèrement retardée par rapport à d'autres juridictions, la loi macédonienne de la famille prévoit la cohabitation basée sur le concept de mariage « non enregistrée». Selon le droit familial macedonienne, la cohabitation est défini comme l'union de l'homme et de la femme qui a duré au moins un an. La cohabitation est assimilé au mariage uniquement en termes de propriété commune acquise au cours de la durée de cette communauté, et en termes de droit à la pension alimentaire. Les conjoints n'ont pas le droit à l'héritage et les autres droits découlant de la sphère de l'assurance de maladie, de retraite et de droit sociale. Mais les cohabitants, selon les lois en Macedoine, ont le droit à la procreation médicalement assistée et la procreation à titre posthume. Selon l'analyse de la législation nationale en vigueur, il peut être conclu que le législateur a fait plusieurs défauts dans la regulation de la communauté extra-conjugale qui créent des problèmes dans la pratique judiciaire et qui doivent être corrigé dans les futures réformes de droit de la famille, qui sera une partie intégral du Code Civil qui se prepare dans la République de Macédoine. En ce sens, il faut prévoire de obstacles matrimoniaux comme une condition de validité de la cohabitation, une réglementation plus détaillée des rapports de propriété des conjoints et partenaires extra-conjugales. Dans la prochaine reforme il faut prevoir, sous certaines conditions, le droit de la succession des partenaires extraconjugaux, d'anticiper la possibilité d'enregistrement volontaire de la cohabitation et la possibilité des enfants nés à titre posthume d’être héritiers.
URI: http://hdl.handle.net/20.500.12188/16769
Appears in Collections:Faculty of Law: Journal Articles

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
ISFL 2012.pdf5.74 MBAdobe PDFView/Open
Show full item record

Page view(s)

5
checked on Aug 14, 2022

Download(s)

2
checked on Aug 14, 2022

Google ScholarTM

Check


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.